Arthur Bonnet propose d'ouvrir ou de reprendre une concession

franchise ARTHUR BONNET
ARTHUR BONNET En cuisine, tout est affaire de goût

Marque française de cuisine référente en design et décoration

Pour les futurs franchisés, rejoindre le réseau Arthur Bonnet implique un choix. Le futur entrepreneur devrait choisir entre la reprise ou la création d'une nouvelle concession. Chaque méthode a ses propres caractéristiques.

L'expérience professionnelle antérieure d'un candidat joue un rôle capital dans le choix entre créer ou reprendre une franchise. Un entrepreneur issu du secteur de la cuisine optera pour la création d'une nouvelle franchise. L’expérience acquise permet aux concessionnaires de démarrer immédiatement leur activité avec grand succès dans leur nouveau magasin.

En revanche, un salarié qui vient d'un univers totalement extérieur préférera le rachat d'une ancienne concession. Généralement, la reprise d'un magasin s'adresse à des candidats en cours de reconversion, « car elle permet d’ouvrir un magasin tout en bénéficiant de sa notoriété acquise ainsi que d’un portefeuille clients et d’une équipe de vente déjà constitués ».

Par exemple, le magasin Arthur Bonnet de Montélimar a été racheté par les concessionnaires de Nîmes et Alès au moment du départ en retraite des dirigeants. Celui de Céret a été racheté par le poseur, salarié du point de vente.

La création d'une concession demande plusieurs mois de développement, tandis que la reprise permet de réduire considérablement le temps de mise en place. Qu'ils soient créateurs ou acheteurs d'une ancienne concession, l'enseigne propose à ses franchisés une session de formation de plusieurs semaines.

Dernières actualités de la franchise ARTHUR BONNET