Marché du textile : quelles alternatives en franchise ?

Des réseaux pourraient bien devenir de solides partenaires

En 2016, le marché du textile aurait généré un chiffre d’affaires de 13,2 milliards d’euros. Si l’évolution de la consommation de produits textiles et d’habillement est en berne depuis l’année 2011, étant passé de 31,8 à 30 milliards d’euros (chiffres UIT), il n’en demeure donc pas moins porteur pour les entrepreneurs qui souhaitent investir dans une valeur sûre. La franchise représenterait alors une opportunité idéale pour se lancer en minimisant les risques.

Franchises et textile, des opportunités à saisirFocus sur le marché du textile

Un marché en berne mais plus stable en 2017

Seul secteur du textile à tirer son épingle du jeu dans un contexte économique morose, la lingerie continue de séduire les consommateurs, un équilibre que ne connait malheureusement pas le prêt à porter. Néanmoins, selon les chiffres publiés par l'Observatoire économique de l'Institut français de la mode, la consommation de textiles, en baisse depuis le début des années 2000, se serait stabilisée au cours des sept premiers mois de 2017.

Magasins indépendants, grandes enseignes, web : qui vend ?

Depuis une dizaine d’années, les habitudes d’achat des français ont considérablement évolué, forçant les enseignes à revoir leur fonctionnement. Les nouvelles générations ayant considérablement adopté les achats en ligne, les enseignes qui connaissent la plus grande stabilité sont celles qui ont opté pour un développement intensif de leur offre sur le web. Toujours en quête des meilleurs prix, les consommateurs sont également très friands des soldes, des promotions : une tendance qui fait le bonheur des enseignes spécialisées dans la mode à petits prix. Enfin, les acheteurs privilégiant les commerces de proximité, un emplacement en centre-ville est également la promesse d’une bonne rentabilité et est donc à privilégier, notamment pour un lancement en franchise !

Investir avec ou sans apport

Intéressé par le secteur du textile, vous songez à investir mais votre apport financier est limité ? Par définition, les franchises de textile, et de mode en général, sont relativement onéreuses car elles nécessitent des locaux, un aménagement particulier et bien entendu, des stocks importants. Certains réseaux sont pourtant prêts à vous ouvrir leurs portes contre un investissement financier modéré.

C’est notamment le cas de la franchise Lollipops Paris. Accessible contre un apport personnel de 15 000 €, cette enseigne est spécialisée dans la mode et tout particulièrement, dans les accessoires de mode pour femmes. Chaleureuses et féminines, les boutiques se veulent anticonformistes et proches des consommatrices entre 25 et 35 ans. En plus d’une formation et de la réalisation des plans d’aménagement, l’enseigne propose une assistance pour la commande du stock initial.

Valeur sûre dans le domaine du prêt à porter féminin, Niza s’adresse aux femmes actives et urbaines qui recherchent de l’élégance et du confort toute l’année. Accessible contre un apport personnel de 15 000 €, la marque possède 500 points de vente dans le monde et recherche constamment de nouveaux partenaires. L’enseigne proposera bien évidemment de nombreux avantages à ses franchisés dont une formation aux produits ainsi qu’aux outils informatiques et un accompagnement permanent (merchandising, logistique, gestion, compatibilité,…).

Enfin, les investisseurs en quête d’un réseau accessible pourront faire le choix de se tourner vers la franchise Catimini. Ouverte aux entrepreneurs disposant d’un apport personnel de 30 000 €, cette dernière est spécialisée dans le prêt à porter pour les 0 à 14 ans et propose des collections uniques et tendances. Présente dès la recherche d’un local commercial, elle proposera une formation et accompagnera ses franchisés dans toutes les étapes clé de l’exploitation de leur magasin.

Dans un secteur où l’apport personnel moyen se situe dans les 50 000 €, la franchise Le Comptoir des Quartiers fait figure d’exception et est accessible contre un apport personnel de 15 000 €. Spécialisée dans le prêt à porter féminin multi-marques, mais également dans les bijoux et les accessoires, l’enseigne propose un accompagnement sur la durée avec une formation, une assistance à la commande du premier stock et une assistance commerciale et logistique.

Derniers articles de la rubrique